Participer au financement des études de Michelle Quiroz, jeune biologiste du Panama, qui travaille sur la sauvegarde d’une espèce en danger d’extinction Atelopus Glyphus. Michelle Quiroz est une jeune étudiante en biologie au Panama. Elle ne peut pas finir sa thèse faute de moyens financiers. Elle alterne pourtant depuis des années, petits boulots et semestres à l’université… prolongeant d’autant sa fin d’études. Aussi, contribuer au financement de ses études c’est également participer à la conservation d’une espèce de grenouille endémique menacée.

Des compensations sont envisageables, si vous le souhaitez. Reportez vous, sur la page “Soutenir“, au chapitre “Aide & Compensations”.




Bourse d’étude pour Michelle Quiroz offerte par le club service des Soroptimistes de Châtellerault (86).


Michelle Julissa Quiroz Espinoza, célibataire, née le 23 septembre 1991 est issue d’une famille de 9 enfants (7 frère et 1 sœur) dont 6 restent à charge pour les parents. Son beau-père est soudeur et gagne 600 $/mois (pour un salaire moyen de 500 $/mois au Panama) et la mère est femme au foyer. Un des frères et Michelle aident à couvrir une partie des dépenses familiales.



Michelle gagne entre 300 et 600 $ /mois en multipliant les petits boulots (restaurant, accompagnement des enfants, garde d’enfants, nettoyage des maisons). Lorsque Michelle a économisé suffisamment d’argent, une fois l’aide familiale déduite, elle peut se payer des frais de scolarité à l’Université de David. En fonction de ses économies elle suit un nombre variable d’unités de valeur. Autrement dit, pour poursuivre ses études, elle cumule les unités de valeur au grès de ses rentrées d’argent.

Elle a débuté ses études universitaires en 2010 et vient d’achever en juin 2019 son Master en Sciences de l’environnement, spécialité herpétologie amphibiens. Son mémoire de master 2 était : « Préférence d’habitat et conservation d’Atelopus glyphus dans le Darién, Panama ».






Michelle envisage désormais un Doctorat dans le prolongement de son Master, spécialisé dans la conservation de la biodiversité notamment des amphibiens et reptiles, aux côtés du Dr Abel Batista. En attendant la poursuite d’études, Michelle s’est engagée à titre bénévole avec Abel Batista et d’autres chercheurs de l’université de David (UNACHI, nord Panama) sur un projet de conservation SENACYT.



Les frais pour sa poursuite d’étude doivent couvrir le transport et la nourriture (50 $/mois), les inscriptions dans les différentes UV à l‘Université de David (entre 32 et 68 $/ semestre selon le nombre de matières suivi), les déplacements à certains congrès, l’achat de livres et d’un ordinateur portable, l’accès à internet. Aussi, la très généreuse aide financière de 400 € accordée par le club service des Soroptimistes de Châtellerault le 11 février 2020 et les 100 € donnés par notre association devraient permettre à Michelle d’envisager sa poursuite d’étude avec un peu de sérénité, quelques temps encore.


Mais en aidant Michelle, on soutient également deux causes qui sont très chères à notre association VREB, la recherche et l’éducation au service de la biodiversité : lenseignement à travers sa poursuite d’études supérieures et la conservation de la biodiversité via son sujet d’étude et l’association Los Naturalistas !!






Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *