Mercredi 8 janvier 2020, le lycée Guy Chauvet de Loudun (86) nous attendait pour un travail sur l’orientation auprès des élèves de premières (avant leur choix de spécialité) et Terminale (avant leur inscription sur Parcours sup), et la poursuite d’un travail avec les écodélégués.

Une partie de notre travail consiste à aider nos élèves à découvrir des métiers, des filières, donner quelques perspectives professionnelles et donc une orientation possible.

Afin de compléter l’approche traditionnelle, généraliste, de l’orientation j’ai voulu rendre le discours un peu plus concret à l’aide d’un exemple de travail réalisé par un ami herpétologue et l‘intervention de jeunes biologistes aux parcours très différents et complémentaires du mien.

Le message que nous voulions faire passer à travers cette intervention-orientation, se devait d’être rassurant et motivant sur :

– le fond. Le métier de biologiste de terrain, une manière d’aborder les métiers liés à la biologie et la diversité des travaux au sein d’un même métier.

– la forme. La découverte de parcours courts (BTS, IUT), longs (Ecoles préparatoires, Grandes Ecoles, Licence Pro ou non, Master Pro ou non, Doctorat et de passerelles entre ces parcours.

La séance se déroula en plusieurs temps, sur 1H à 1H30 :

  • présentation des études menant aux métiers de biologistes :
    • filières courtes (IUT, BTS), aminé par Elven Remérand titulaire d’un BTS Gestion et Protection de la Nature obtenu en Guyane (modalité du BTS, partie cours, partie terrain, durée, des stages…)
    • filières longues (Licence, Master et Doctorat), co-animé par Gontran et moi-même. Gontran développe son passage par les classes préparatoires puis l’Ecole normale Supérieure de Lyon avant l’obtention de l’agrégation. Je termine par un double cursus avec un Master en Recherche Génétique des populations, éco-éthologie en filière Biologie des Organismes et des Populations, l’abandon d’un Doctorat puis un autre Master Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation
    • passerelles entre les filières (Licence pro, master Pro…), aminé par Elven
  • visionnage d’un montage vidéo personnel (20 minutes), amateur et sans prétention, sur le travail d’un herpétologue panaméen sur le terrain (déplacements à pieds, en 4×4 ou en pirogue ; hébergement spartiates ; recherche de grenouilles et serpents ; prélèvements d’échantillons ; rencontres diverses avec la faune …)
  • quelques exemples de métiers liés aux Sciences de la Vie et de la Terre dont les recherches sur le biomimétisme
  • discours général sur les études (se donner les moyens de réussir, ne pas regretter, maitriser une langue étrangère, aller au bout de ses passions, sortir de sa zone de confort …)
  • projection d’une vidéo de 7’ : ayez confiance en vous et vos compétences, « oser sortir de sa zone de confort »
  • présentation de notre projet VREB en Amérique latine 2020-2021, une manière de sortir de sa zone de confort puis visite du véhicule
  • réponses aux diverses questions des élèves :
    • sur les filières
    • sur les études en général
    • sur le voyage au Panama et le parcours atypique des jeunes étudiants, avec en toile de fond un diaporama à partir de photographies réalisées par un jeune herpétologue Vincent Prémel détenteur d’un BTS GPN en Guyane et qui démontre que le talent n’attend pas les années.

Cette même journée, nous nous sommes réunis avec les écodélégués afin de voir quelle suite on donnait au travail précédent en lien avec l’expédition. Plusieurs idées ont émergé de nos échanges dont celles de réaliser :

  • Des micro-trottoirs sur des questions très simples qui seront réalisés en France, à Loudun et/ou Poitiers et au fil des rencontres lors du voyage afin de faire des comparaisons en fonction des cultures :
    • « Qu’est-ce que la biodiversité ? »
    • « La biodiversité est-elle importante pour l’humanité ? si Oui en quoi ?
    • « Qu’est-ce que le réchauffement climatique ? »
    • « Par quoi se manifeste le dérèglement climatique ? »
    • « Etes-vous impacté par le dérèglement climatique ? »
    • « Sans aucun jugement de valeur, pensez-vous pouvoir faire quelle que chose pour limiter le dérèglement climatique ? »
  • Des capsules vidéos en espagnol présentant le lycée, la ville de Loudun.

Nous attendons désormais les questions des jeunes et les captations des réponses en France. Nous essaierons de faire le même travail lors du voyage.

La matinée s’acheva par la remise de deux chèques pour notre association VREB. L’un provenait de la Maison des lycéens du Lycée Guy Chauvet, le second de l’Association Solidarité du lycée Guy Chauvet. Nous sommes TRES sensibles à ces marques de générosité et essaierons d’être dignes de ces marques de confiance et de gentillesse.



Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *